Actualités

Nouvelles technologies, comment les entreprises se réinventent

Se différencier, gagner en attractivité, fidéliser les talents, fidéliser sa clientèle… Nombreuses sont les raisons pour les entreprises de considérer les nouvelles technologies comme levier de croissance

MOTS-CLES: # Innovation

Comme à chaque révolution industrielle, des métiers apparaissent alors que certains disparaissent, mais surtout, tous se transforment: chaque métier est aujourd’hui influencé par le numérique, de manière volontaire ou parfois contrainte. Dans ce contexte, la technologie intervient aussi comme un levier d’efficacité considérable de l’organisation  et des conditions de travail des prestataires  de service: elle a un impact sur leur quotidien et leurs comportements, avec une meilleure optimisation du temps de travail et du temps de déplacement, une meilleure structuration des missions, des gains de flexibilité…

La situation est commune à toutes les organisations, quels que soient leur secteur d’activité et leur structure : il convient d’investir et de se préoccuper de ce qui compte réellement, c’est-à-dire de ce qui concerne la création de valeur, c’est-à-dire la satisfaction client et le bien-être des salariés, pour mieux les fidéliser. Mais si la transformation peut faire peur, les entreprises ont appris à la considérer comme une chance, une opportunité d'évolution positive. On peut en effet se réinventer de mille manières : en changeant d'implantation, en développant de nouvelles activités, en actualisant ses comportements pour un positionnement plus écoresponsable.

29% des entreprises digitalement matures

Car il est désormais globalement acquis que l'alternative n'existe pas : occulter la mutation en cours, qu'on l'appelle "virage technologique" ou "disruption digitale", c’est assurément prendre un risque bien réel, celui de voir disparaître son entreprise ou son poste. D'après une étude menée par le site Futuristspeaker, ce sont plus de 50 % des entreprises du classement Fortune 500 - qui regroupe les 500 plus puissantes sociétés américaines - qui disparaîtront d’ici 2030 si elles n'opèrent pas leur transformation digitale. Une prédiction inquiétante, à regarder à l'aune d'un autre chiffre tout aussi préoccupant : aujourd'hui, seulement 29 % des entreprises interrogées peuvent s'affirmer digitalement matures.

Et pour être une entreprise digitalement mature, il ne suffit pas d'ouvrir un compte Facebook ou LinkedIn et d'y publier régulièrement des posts. Adapter sa manière de travailler, d'échanger avec ses clients et fournisseurs, c'est toute une manière de faire qu'il faut repenser. Cette évolution impacte aussi l'organisation interne des entreprises, et la manière d'animer les équipes au quotidien. Pour les managers, cela est devenu inévitable, notamment dans les métiers dont l’activité repose sur des échanges interpersonnels rapides et opportuns, comme le marketing, la communication ou encore dans les fonc- tions commerciales. Le collaborateur doit développer ses capacités interpersonnelles et son sens de la collaboration, quand le manager va se transformer en leader, afin de mieux mobiliser les équipes transversales sur les objectifs à atteindre. Il en va de même pour les espaces de travail : ainsi, la mobilité est au cœur de la transformation digitale des entreprises, avec l'émergence du multi-bureaux, et des salariés qui doivent apprendre à jongler entre plusieurs postes de travail, dans leur entreprise, à leur domicile, en bureau virtuel, voire dans leurs lieux de prédilection. Le home office ou le coworking ont désormais largement remplacé le schéma traditionnel.

Chacune à son niveau, en fonction de ses métiers, c'est ce qu'ont compris les entreprises présentes dans ce dossier : l'inventeur d'une puce connectée à intégrer dans le béton pour délivrer des informations aux opérateurs du chantier, un prothésiste dentaire qui marient de manière subtile le numérique et le travail manuel, un réseau d'agences immobilières qui investit dans du matériel pour produire des images et des visites de qualité professionnelle, ou encore un expert en systèmes électroniques sous-marins qui envoie ses appareils dans les profondeurs de toutes les mers du globe.

Les articles à consulter dans Var Eco News :

La station d'épuration du Reyran voit la vie en vert.

Ibox, les agences immobilières en version 2.0.

Watercollect, pour mieux gérer l'eau potable.

Esthetic Oral, la haute couture du sourire.

Décalaminage, du garage Point S de Draguignan aux frégates de la Marine.

Twil et le Château de Berne.

Numvision, le stockage de données à taille humaine.

Module Me développe des solutions d'exception.

Osean, l'expertise des systèmes sous-marins.

ID Télématics, la sécurité connectée.

Infiniglass, les orfèvres du verre.

Light Tec, en pleine lumière.

Promega, radioprotection "Made in France"

360SmartConnect, du béton connecté à la traçabilité universelle pour le monde de la construction.

Hovertaxi imagine la mobilité de demain.