Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 70 000 entreprises du Var

Montauroux : Geodora, des parfums "made in Provence"

Il y a un peu plus d'un an, Gérard Gatti a créé Geodora, une parfumerie d'excellence qui s'appuie sur un positionnement éthique, écoresponsable, et prône un approvisionnement en circuits courts.
Illustration parfum Geodora
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 19 janvier 2023

Depuis plus de 20 ans, Gérard Gatti consacre ses journées à sa passion pour le monde du parfum et des senteurs. Après une première expérience professionnelle salariée, il avait sauté le pas de la création d'entreprise en 2000 en donnant naissance à Fragrances Concerto. La société, spécialisée dans le B to B, travaille notamment pour des géants du luxe tels que L'Oréal pour lesquels elle fournit des concentrés qui seront incorporés dans les parfums, les gels douche, etc. Elle peut aussi être amenée à travailler pour des acteurs du monde de l'hôtellerie : "Il y a quelques semaines, nous avons ainsi remporté un marché pour un important Resort en Indonésie, non loin de Bali, pour lequel nous avons créé son parfum signature qui sera diffusé auprès de ses clients", explique Gérard Gatti.

 

Une parfumerie éthique et écoresponsable

 

Depuis l'automne 2021, Gérard Gatti a pris un nouvel élan en lançant Geodora, une parfumerie à l'identité provençale forte, qui vise le marché B to C. La nouvelle entité est implantée à Montauroux, au cœur du pays de Grasse, un territoire qui a obtenu de l'UNESCO la reconnaissance "patrimoine culturel immatériel de l'humanité" pour ses savoir-faire liés au parfum. Geodora se veut une haute parfumerie, à l'image de la haute couture. En revendiquant une démarche éco-responsable et éthique qui s'exprime dans chacun des aspects de son activité.
Ainsi, si la vanille vient certes de Madagascar et le patchouli d'Indonésie, ils sont achetés à des producteurs labellisés FairTrade, en lien avec des ONG telles que "Terre des Hommes". L'alcool incorporé dans les parfums est exclusivement bio, sans additif, et provient de Grasse.
Les emballages, également, s'inscrivent pleinement dans cette démarche : "Le souci de la préservation de nos parfums et l’exigence de faire face à notre écoresponsabilité nous ont naturellement fait choisir un contenant que nous utilisons depuis toujours dans les usines de parfumerie, l’aluminium : léger, incassable et opaque, il nous permet de n’utiliser qu’un minimum d’emballage, pas de cellophane ni de calage, il est rechargeable et même reconditionnable, et nous évite de mettre d’ingrédients superflus tels que des colorants ou des filtres anti UV", détaille Gérard Gatti. Ainsi, en plus des compositions, les flacons, l’alcool, les travaux d'impression et de sérigraphie, de même que les étiquettes et les touches à sentir, sont réalisés par des entreprises d’excellence installées en Provence de manière à privilégier le "made in Provence" et les circuits courts.

 

Une commercialisation en Provence... et à l'autre bout du monde !

 

Dès les premiers temps de cette nouvelle activité, Gérard Gatti a souhaité l'ouvrir au plus grand monde, en proposant dans les locaux de Geodora un atelier du parfumeur. Les curieux et les passionnés de parfumerie peuvent ainsi vivre une véritable journée d'immersion, avec une visite du jardin des senteurs sur la propriété familiale, la découverte des principales familles olfactives avec lesquelles travaillent les parfumeurs, ainsi que des huiles essentielles, et repartent avec des petits cadeaux dont une bouteille d'eau de parfum dans son pochon en coton bio.


"Geodora compte aujourd'hui 3 collaborateurs, mais ce nombre devrait doubler d'ici la fin de l'année 2023", se projette Gérard Gatti. Et les projets ne manquent pas. L'ouverture de la première boutique en propre est par exemple programmée pour le printemps, à Grasse. Et si la vocation initiale de Geodora est de diffuser ses produits finis dans la région, la jeune entreprise ne s'interdit pas de les exporter bien au-delà des frontières du Var. "J'ai des contacts au Chili et au Japon, avec des revendeurs très intéressés par notre identité provençale, détaille Gérard Gatti. Et nous participerons cet automne au salon BeautyWorld de Dubaï, l'un des plus grands rendez-vous mondiaux, ce qui pourrait nous permettre d'établir de nouvelles connexions à l'export".

 

Consultez le site internet de Geodora.