Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 70 000 entreprises du Var

Marchés de la Défense : opération séduction à Toulon

En 2020, la Défense a engagé 158 millions d'euros en direction des PME régionales, tous secteurs d'activités confondus. Une piste à creuser pour les entreprises varoises.
  • #FINANCEMENT
  • #CCI
  • Convention des marchés de la Défense
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mardi 21 décembre 2021

    Le 16 novembre, une convention d’affaires des marchés de la Défense s'est tenue au Palais du commerce et de la mer à Toulon. Organisée par la CCI du Var et le ministère des Armées, en collaboration avec la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, l’Union patronale du Var, l’UPE 13, BTP 83 et System Factory, elle a permis de présenter les nombreux marchés lancés par les acteurs de la Défense, et les opportunités qu'ils représentent pour les entreprises varoises.

     

    Une table ronde réunissant de nombreux acheteurs du ministère des Armées (DGA, ESID Toulon, DIRISI, SSF, PFC-Sud, AIA de Cuers, CNMSS) a dressé un portrait complet de la Défense en tant qu'acteur économique majeur du territoire, présentant notamment les conditions d'accès aux marchés publics, les clauses spécifiques (insertion, environnement, clause du blessé), les achats innovants ou encore la manière dont les acheteurs de la Défense effectuent le « sourcing» de leurs fournisseurs.

     

    Une manière aussi de casser les clichés, car les achats de la Défense ne sont pas forcément liés à la dimension militaire : comme toute entreprise, les différents sites implantés sur le département ont besoin de fournitures de bureau, de prestations d'ingénierie, de travaux d'entretien sur les bâtiments, et même… de divertissements. Ainsi, en dessous du seuil de 40 000 euros, certains marchés sont conclus sur devis et ne nécessitent pas d'appel d'offres.

     

    La matinée s'est poursuivie par une série de rencontres en tête à tête entre acheteurs et dirigeants d'entreprises, un speed business meeting qui a permis aux premiers de référencer de nouveaux fournisseurs potentiels, et aux seconds de mieux appréhender les procédures liées aux marchés de la Défense.