Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 70 000 entreprises du Var

La Garde : ECA Group se rapproche de iXblue et affiche des ambitions mondiales

Avec ce rapprochement, l'entreprise varoise et sa consœur francilienne veulent participer à renforcer la souveraineté de la France grâce à la maîtrise de technologies de pointe dans les secteurs de la défense, de la sécurité maritime et de l'aéronautique.
Exail : rapprochement ECA Group et iXblue
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 12 décembre 2022

C'est une alliance qui doit donner le jour à un géant international de la robotique, du maritime, de la navigation, de l'aéronautique, du spatial et de la photonique. Il y a quelques semaines, à l’occasion du salon Euronaval, l'entreprise varoise ECA Group, l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la robotique et de l’aéronautique a annoncé son rapprochement avec iXblue, reconnu mondialement pour ses solutions de haute technologie dans les domaines de la mer, de la photonique et de l’autonomie.

Ensemble, ils ont créé Exail, qui a tout de suite affiché ses ambitions. « Cela fait de nombreuses années que nos équipes travaillent régulièrement ensemble, en s'appuyant sur un ADN commun autour de la R&D et de l'innovation, résume le directeur général délégué François Falcou. Les entités juridiques de chaque entreprise sont conservées, mais avec ce rapprochement nous allons pouvoir, sous une bannière commune, devenir un acteur mondial dans nos différents métiers ».


Depuis les années 2000 en effet, les deux entreprises ont l'habitude de porter des projets communs autour notamment des drones sous-marins, des composants fournis par iXblue se retrouvant dans les appareils siglés ECA Group. Les nouvelles synergies créées avec la naissance d'Exail vont permettre de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis les composants optiques jusqu’aux systèmes complets de drones, et de démultiplier les capacités de R&D (recherche et développement), un poste de dépenses auquel Exail consacre d'ores et déjà 20% de son chiffre d'affaires.

 

Mettre au point des solutions de lutte contre les mines de troisième génération

 

Dans quelques mois, Exail connaîtra un moment fort de sa jeune histoire la livraison du premier des 12 navires chasseurs de mines aux marines belge et néerlandaise. Le programme, né avant le rapprochement, est l'aboutissement d'une dizaine d'années de R&D pour mettre au point, en lien avec Naval Group, des outils de lutte contre les mines de troisième génération.


« Les marines belge et néerlandaise sont référentes auprès de l'OTAN pour tout ce qui concerne la lutte contre les mines sous-marines », précise François Falcou. Les navires seront ainsi amenés à remplacer ceux qui patrouillent quotidiennement dans les eaux de l'Escaut ou de la mer du Nord, des zones de fort trafic économique dont l'accès est parfois entravé par des mines et des munitions datant des deux guerres mondiales.
La technologie proposée permettra de limiter au maximum les risques avec l'utilisation de systèmes non habités en surface, au-dessus du niveau de l’eau et sous l’eau afin de détecter puis neutraliser des mines, en laissant le navire et son équipage en retrait de la zone d'intervention.


Exail en chiffres


Rapprochement entre ECA Group (La Garde) et iXblue (Saint-Germain en Laye)

  • 21 sites en France
  • 1500 collaborateurs
  • 250 millions d'euros de chiffre d'affaires cumulé, dont environ 60% réalisés à l'export