Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 70 000 entreprises du Var

Imaginer ensemble la CCI du Var de demain

Basil Gertis, 49 ans, est le nouveau président de la Chambre de commerce et d'industrie du Var. Il présente à Var Eco News ses ambitions et ses axes de travail pour les cinq prochaines années.
  • #CCI
  • Basil Gertis, président de la CCI du Var
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mardi 21 décembre 2021

    Vous avez été élu le 23 novembre dernier président de la Chambre de commerce et d'industrie du Var, et vous êtes avant tout un entrepreneur. Quel est votre parcours professionnel ?

    Il y a 20 ans, j'ai créé avec mon épouse une société spécialisée dans les pompes à chaleur, basée à Saint-Cyr-sur-Mer. Et j'ai eu envie de m'engager plus avant pour contribuer à la marche de la société, envie d'être utile à la vie économique locale en apportant mon expérience de chef d'entreprise. Il y a 5 ans, j'ai ainsi été élu à la CCI du Var, devenant conseiller territorial Ouest Var pour la mandature précédente, avant de recueillir la confiance de mes pairs et d'être élu à la présidence pour cette mandature 2021-2026. Avec une volonté forte : celle de moderniser la CCI du Var face aux défis majeurs que rencontrent les entrepreneurs du territoire, que ce soit la numérisation de l'économie ou la transition écologique.

     

    Comment envisagez-vous la gouvernance de cette nouvelle équipe ?

    Je souhaite tout d'abord une gouvernance participative, et cela s'exprime notamment au travers d’un bureau paritaire : il compte en effet cinq femmes et cinq hommes, et reflète la diversité de nos métiers - commerce, industrie, services - ainsi que la diversité des territoires du Var. Cette gouvernance participative se traduira également par des commissions présidées par les élus dont la compétence et l'expertise sont reconnues dans telle ou telle thématique, qu'il s'agisse de mobilité, de tourisme ou d'hôtellerie- restauration. Mettre en avant les compétences, c'est la base de l'entreprise, et ce doit être celle de la CCI du Var.

     

    Ces commissions vont être rapidement opérationnelles ?

    Oui, c'est ce qu'attendent les entrepreneurs varois qui nous ont élus ! Ces commissions vont se mettre tout de suite au travail pour éclairer l'ensemble des élus sur les prochaines actions à voter et commencer à imaginer ensemble la CCI du Var de demain. 

     

    Une CCI du Var qui va être confrontée à la baisse de ses ressources ?

    Nous sommes parfaitement conscients que nous allons devoir faire mieux avec moins. Compte tenu de la forte diminution de la ressource fiscale, il va donc falloir trouver de nouvelles sources de revenus pour garder notre autonomie et renforcer notre capacité d'investissement: cela se fera par le développement de nouveaux services, liés à l'export, aux démarches de certification, à l'accompagnement des entreprises et de leurs dirigeants. Mais aussi en intensifiant la visibilité des services existants: je pense par exemple à SoluCCIo, proposé par CCI France, pour auditer son entreprise et amorcer la relance. Je souhaite que nous puissions déterminer ensemble des objectifs de développement précis pour la CCI du Var en termes de services aux entreprises mais aussi aux collectivités.

     

    Cette efficacité passe aussi par le maillage territorial de la CCI du Var ?

    Oui, je suis convaincu qu'il faut intensifier encore plus le déploiement sur l'ensemble des territoires du département, pour que la CCI du Var, ses élus et ses salariés soient toujours plus proches du terrain, toujours plus proches des réalités quotidiennes des entrepreneurs du Var.