Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 70 000 entreprises du Var

Hydro, l'aluminium en circuit court

Poids lourd régional et national de l'aluminium, l'usine Hydro de Puget-sur-Argens a produit cette année 14 000 tonnes des profilés en aluminium extrudé à base de déchets industriels, et veut s'inscrire dans une logique de circuits courts pour son approvisionnement.
  • #DÉVELOPPEMENT DURABLE
  • #ENVIRONNEMENT
  • usine_hydro_extrusion
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Lundi 13 décembre 2021

    C'est l'un des plus importants employeurs de l'est Var : à Puget-sur-Argens, l'usine Hydro Extrusion compte près de 180 salariés, ainsi que 40 intérimaires. « Mais nous sommes actuellement en train de remonter en régime, et nous espérons pouvoir finaliser des recrutements très prochainement », précise Clément Le Royer, le directeur d'usine du site.

     

    Installé dans la zone industrielle de Camp Dessert Nord depuis 1979, Hydro est un opérateur majeur du secteur de l'aluminium, dont le siège est basé en Norvège, qui travaille pour de grands donneurs d'ordre dans l'automobile ou le bâtiment. Grâce à ses deux presses 8 pouces, l'usine leur fournit des profilés de plusieurs mètres qui seront ensuite retravaillées et transformées en menuiserie, en châssis de voitures, ou en structures de trains et de métros. En 2021, ce sont 14 000 tonnes d'aluminium qui sont sortis des lignes de production d'Hydro, un chiffre qui devrait être largement dépassé en 2022 avec un prévisionnel autour de 16000 tonnes.

     

    98 % de la production provient d'aluminium recyclé

    La particularité de la production de l'usine est d'être réalisée quasi exclusivement - à hauteur de 98 % - avec de l'aluminium recyclé, grâce à une fonderie implantée sur le site. « Il faut en effet savoir que l'aluminium peut être réutilisé plusieurs fois d'affilée, et que le recyclage ne requiert que 5 % de l'apport énergétique d'origine », explique Clément Le Royer. Pour trouver ses matières premières, Hydro s'approvisionne donc auprès de « producteurs » de déchets en aluminium, français en très grande majorité, pour leur donner une nouvelle vie.

     

    Soucieux de s'inscrire dans une logique de développement durable, Hydro a récemment investi dans un traitement supplémentaire des effluents gazeux issus de son process industriel, une technologie qui va lui permettre de récupérer de la chaleur contenue dans les fumées et de la réutiliser notamment dans le chauffage des locaux. Grâce à cette innovation, Hydro va pouvoir bénéficier de dispositifs d’aides - dont France Relance Décarbonation ou les certificats d’économie d’énergie - qui vont prendre en charge une grande partie de ces investissements.

     

    www.hydro.com

     

    En lien régulier avec l'usine Hydro, les équipes de la CCI du Var ont amené une information complète en ce qui concerne les dispositifs de financement sur les investissements industriels et en lien avec la décarbonation, ce qui a permis à l'usine de Puget-sur-Argens de financer un nouveau groupe froid. Par ailleurs, les équipes de la CCI ont mobilisé l’écosystème local dans le développement durable (dont l'ADEME et l'Observatoire régional des déchets) afin de conduire une étude sur les sources de déchets disponibles en PACA et potentiellement recyclables, dans une logique de circuit court. Cette étude cible notamment les montants de fenêtres en aluminium usagés en provenance des entreprises ou des particuliers.