Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 82 000 entreprises du Var
0

Conférence : l’Europe au service de nos entreprises

Ce jeudi 30 mai, plusieurs acteurs institutionnels et issus du monde économique se sont réunis au Palais du Commerce et de la Mer à Toulon autour du président de la CCI du Var, Basil Gertis, pour échanger à propos de l’Europe et de ce qu’elle peut apporter à nos entreprises. Une conférence nécessaire afin d’évoquer l’enjeu de l’élection européenne, à quelques jours du scrutin.
visuel conférence Europe avec intervention de Basil Gertis
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 3 juin 2024

« L’Europe, c’est la paix ». C’est avec ces mots que le président Basil Gertis a ouvert la conférence, rappelant la volonté des états fondateurs de mettre fin à la Seconde Guerre mondiale en construisant le projet européen.  Aujourd’hui composée de 27 états-membres, l’Union Européenne joue un rôle très important à l’échelle nationale. Avec son marché unique et la libre circulation des capitaux, elle facilite les échanges commerciaux et financiers pour les entreprises, offre aux salariés et aux professionnels une grande mobilité à l’échelle de l’Europe « et cette fluidité permet aussi de faire face à la demande de main-d’œuvre dans tous les secteurs ». Le président a également évoqué la liberté d’entreprendre garantie par l’Europe.

 

Choisir l’Europe de demain

Il aura fallu cinq années de travaux, rapporte Patrick Brière, délégué de CCI France auprès des institutions européennes, pour élaborer un document regroupant 19 propositions « Pour une Europe souveraine au service de la croissance et de la prospérité collective ».

« Nous avons interrogé les entreprises afin de comprendre leur vision de l’UE et leurs attentes » précise le représentant de CCI France. Si l’appartenance de la France à l’Union Européenne est perçue comme un atout pour les dirigeants, ses effets concrets sont trop méconnus.

En effet, 63% d’entre eux considèrent qu’elle n’a pas d’impact sur leur entreprise et 57% qu’elle ne contribue pas encore assez à la croissance économique française.

 

Les propositions ont été formulées sur la base de leurs attentes : une Europe plus compétitive et plus souveraine, tournée vers l’avenir et l’international et qui répond aux besoins des entreprises autour de la mobilité et la transparence notamment. « L’objectif, c’est de construire ensemble une Europe qui sera au service de nos entreprises » conclut Patrick Brière, « avec une CCI jouant un rôle moteur ».

 

Téléchargez le recueil des propositions des CCI - Union Européenne 2024

 

Travailler de concert avec la Région Sud

En plus de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, les entrepreneurs varois peuvent s’appuyer sur un autre acteur majeur, la Région Sud. Son représentant Sébastien Viano, Directeur général du service Europe et Coopération méditerranéenne, a réaffirmé son positionnement en tant qu’autorité de gestion : « La Région est le chef d’orchestre qui permet de capter les fonds européens ». Il a également rappelé, pour ceux qui en doutaient, que l’Europe « servait si l’on savait s’en servir ».

 

C’est ainsi que la Région et la CCI travaillent main dans la main pour accompagner les dirigeants et leurs entreprises dans ces démarches. « Nous sommes parmi les meilleures régions d’Europe pour la captation des fonds » a-t-il ajouté. Ces fonds, quels-sont-ils ? Des fonds, dits structurels (FEDER), gérés en région qui représentent 1 milliard d’euros à dépenser via des appels à projets sur la période 2021-2027. Mais aussi des co-financements comme le programme de coopération transfrontalière entre la France et l’Italie « Interreg Marittimo », qui a pour objectif la mise en œuvre d’une politique de cohésion de l’UE. Enfin, il existe des programmes thématiques gérés directement par Bruxelles, comme c’est le cas du populaire programme ERASMUS. Afin d’accompagner les dirigeants dans la réalisation de leurs projets, la Région Sud les aide à cibler leurs recherches de financement afin de voir ce qui est le plus adapté. « Nous avons tout intérêt à vous connaître » a-t-il lancé aux entrepreneurs présents dans la salle.

 

Tisser des liens européens

Ces derniers ont d’ailleurs pris la parole afin de témoigner de leur expérience européenne. Philippe Rivet, directeur des opérations de Mini Green Power, une société spécialisée dans la production d’énergies renouvelables, a salué le soutien de la CCI Var et de la Région Sud qui lui a permis de bénéficier de fonds FEDER. « C’est important de préciser que c’est accessible à tous, même aux petites entreprises ! » a-t-il conclu pour encourager d’autres à se lancer. De son côté, Cédric Davoine, co-fondateur des  Alchimistes Côte d’Azur, affirme que l’Europe est arrivée aux portes de son entreprise de valorisation de biodéchets via la CCI du Var. « Notre logique est très circulaire et locale, et nous nous sommes rendu compte qu’il était plus cohérent d’échanger avec des entrepreneurs de la Côte Ligure, plus près de chez nous, que des Hauts de France ». C’est grâce au programme Marittimo que les Alchimistes ont pu nourrir leur expérience auprès des Italiens, « c’est aussi par le biais de ces interactions humaines que l’on tisse des liens européens ».

 

Le programme Marittimo en question, Elena Tonon, directrice territoriale Europe et Financement Grands projets à la CCI Var, le porte avec son équipe depuis plusieurs années, tout comme d’autres projets européens. « On vient de déposer 22 nouveaux dossiers, c’est un exploit ! » précise-t-elle avant de saluer le travail réalisé auprès des entreprises varoises. En conclusion, le président Gertis a lancé un appel aux dirigeants présents dans la salle : « Revenez vers nos équipes, nous sommes là pour ça, c’est notre mission ! » avant d’inviter tous les participants à voter !