Actualités

Pourquoi le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LN PCA) doit rester une priorité nationale.

Loi d’orientation des mobilités 2018

Pourquoi le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LN PCA) doit rester une priorité nationale ?

  • Parce que le projet LN PCA suit la ligne directrice du Gouvernement et des Assises nationales de la mobilité traçant la feuille de route des infrastructures des 15 prochaines années. Un projet ferroviaire régional structurant et durable, condition sine qua non au développement des trains du quotidien (TER) et des services de proximité, ainsi que des trains longue distance favorisant la mobilité interrégionale et européenne d’un territoire à forte croissance économique et démographique.

 

  • Parce que le projet LN PCA, en concertation depuis 2005, modifié et adapté en 2013*, répond non seulement aux attentes, mais aux besoins des habitants et du territoire. Une infrastructure indispensable pour désengorger nos réseaux routiers asphyxiés, améliorer les dessertes urbaines, permettre l’alternative au « tout automobile », répondre aux ambitions de transition économique et écologique ; d’autant plus dans une région où la fréquentation touristique requiert des transports collectifs performants. Tout ce à quoi une simple modernisation de la ligne ferroviaire actuelle (la même depuis le 19e siècle) ne pourrait répondre comme l’ont démontré les études de SNCF Réseau.

Pour le territoire Aix-Marseille-Provence, une gare souterraine et une 4ème voie dans la vallée de l’Huveaune constituent un véritable levier en vue d’un « RER métropolitain ».
Pour la Côte d’Azur, où la ligne littorale est la plus fréquentée de France (hors Ile-de-France), la création d’une ligne nouvelle entre Nice et Cannes/Grasse via Sophia Antipolis, est la seule solution pour résoudre les graves défaillances du service ferroviaire.
Pour le Var, le réaménagement du pôle d’échange multimodal de La Pauline sur la commune de La Garde est important pour renforcer les mobilités du quotidien sur ce secteur.

  • Parce que le projet LN PCA, soutenu par les acteurs économiques et les entrepreneurs s’inscrit dans la gestion budgétaire optimale du Gouvernement. L’Etat doit intégrer la LN PCA dans les priorités du Schéma national ! Ne pas faire ce choix coûterait cher sur le plan du développement économique et environnemental. Il est par ailleurs essentiel que l’Etat accompagne la recherche de ressources budgétaires pérennes et mette en place une mission de financement spécifique avec un montage innovant.

Jeudi 11 janvier à Nice, à l’occasion de la venue du Conseil d’Orientation des Infrastructures, les CCI de région Paca, Marseille Provence, Nice-Côte d’Azur et Var demandent instamment au Gouvernement de confirmer la réalisation de la LN PCA et son calendrier (Déclaration d’Utilité Publique unique d’ici 2020 pour une mise en service à l’horizon 2030) afin de mener à bien ce projet régional vital et donc indispensable au niveau national.