Actualités

Les caves de la Poste, bonnes bouteilles et digital

La crise sanitaire a incité les Caves de la Poste à miser fortement sur la communication numérique et l'exploitation méthodique du fichier clients. Mais aussi à développer une nouvelle palette de services, parmi lesquels la livraison et l'expédition.

MOTS-CLES:

Dans le centre-ville de Bandol, les Caves de la Poste sont une institution pour les amoureux de bons produits et de belles bouteilles. Depuis 1959, le commerce propose une sélection des meilleurs vins de la région et des grandes régions viticoles françaises et internationales, ainsi qu'un rayon dédié à l'épicerie fine. Le magasin accueille ses clients sur 80 m2 et peut compter sur une vaste réserve de 200 m2.

Pendant la période de confinement, les Caves de la Poste sont restées ouvertes, les cavistes étant en effet inscrits dans la liste des commerces de première nécessité. Et pour le faire savoir, le commerce a misé fortement sur la communication numérique.

« Nous nous sommes inscrits sur un site recensant les cavistes ouverts, la mairie a aussi relayé les informations des commerces qui continuaient à travailler, nous avons été très présents sur les réseaux sociaux et avons travaillé sur notre fichier clients, avec des mailings et des contacts directs », résume Laurence Macasdar, la responsable du développement commercial. Le commerce a aussi joué pleinement la carte des livraisons afin de séduire les clients des alentours, désireux de s'offrir un extra pour faire passer les longues journées confinées. Voire de beaucoup plus loin : des bouteilles ont même été expédiées en Angleterre à des habitués qui voulaient retrouver leur nectar favori. « À cette occasion, nous avons constaté que le panier moyen était en hausse: à l'évidence, les gens ressentaient le besoin de se faire plaisir, de s'offrir des bouteilles exceptionnelles pour accompagner cette période exceptionnelle », note David Charles, le gérant.

Une clientèle plus « hexagonale »

À l'approche de l'été, l'activité a redémarré en trombe, jusqu'à la mi-septembre, avec par exemple un mois de juillet en hausse de 22 % par rapport à 2019. Mais avec une clientèle très différente de celle qui fréquente habituellement le magasin. Avec la fermeture des frontières, les touristes étrangers qui plébiscitent les rivages de l'ouest Var sont restés chez eux, et les clients ont été à 95 % des Français - principalement originaires de l'Île-de-France, de la région lyonnaise, ainsi que les nombreux propriétaires de résidences secondaires.

Si les ventes ont connu une belle embellie en boutique, il n'en a pas été de même dans les restaurants. En effet, les Caves de la Poste fournissent de multiples établissements de Bandol et des environs - ce qui représente environ 20 % du chiffre d'affaires de l'entreprise. « Les professionnels ont constaté que si les clients se sont rendus au restaurant en nombre, ils regardaient bien souvent à limiter les dépenses, détaille Laurence Macasdar, également en charge de la clientèle professionnelle. Et la consommation de vin faisait partie des budgets restreints, ce qui a forcément pesé sur nos ventes ».

La bonne dynamique a continué sur le début de l'automne, mais le nouvel épisode de la crise sanitaire amène forcément son lot d'inquiétudes. D'autant que les Caves de la Poste ont l'habitude de travailler avec de nombreux comités d’entreprise pour les cadeaux de fin d'année, et redoutent une régression des budgets alloués à cette occasion.

Consultez la page Facebook des Caves de la Poste.