Le retour du Grand Prix de France de Formule 1 sur le Circuit Paul Ricard

Dès Juin 2018, le Circuit Paul Ricard accueillera de nouveau, pour 5 années, jusqu’en 2023, le Grand Prix de France de Formule 1.

MOTS-CLES:

Cet évènement offrira au territoire une visibilité mondiale, tant en termes de tourisme que de développement économique, lui permettant de valoriser ses atouts et savoir-faire

La région PACA et notamment le Var profiteront de la notoriété offerte par ce grand retour, pour développer leur attractivité sur 3 grands axes :

  • La marque « Le Castellet » sera créée pour asseoir la visibilité du territoire et l’élever au rang de capitale de la Formule 1,
  • Avec des opportunités de fixer les écuries et entreprises participantes au GP (Renault, Michelin…),
  • Une région « vitrine » du savoir-faire français avec une visibilité accrue des produits qui seront notamment testés pendant la course. Un renforcement de la crédibilité des filières aéronautiques et automobiles de la région et enfin une exigence d’excellence pour participer à des compétitions de Formule 1.

Des challenges à relever dans des domaines précis :

  • La formation professionnelle

Former des techniciens de piste sur circuit via un diplôme d’État, une formation habilitante à la manipulation de véhicule électrique…

  • Le développement économique et développement durable

Structurer la filière économique dans la mécanique de haute performance, les nouveaux matériaux et les véhicules du futur tout en formant de manière pédagogique à la transformation des véhicules classiques vers les véhicules électriques et hybrides.

  • Sécurité routière

La Région va créer un centre de la mobilité et de la sécurité routière en partenariat avec la Fédération Internationale du sport Automobile (FIA) avant fin 2019. Celui-ci sera le premier centre d’ampleur mondiale. 

Chiffres clés du Grand Prix

  • 65M€ de retombées économiques (Deloitte 2017)
  • 10 M€ de travaux sur le site
  • + 500 ETP durables ou conservés
  • + de 100.000 personnes attendues sur les 4 jours
  • dont 65.000 spectateurs le dimanche
  • 3.000 personnes mobilisées pour l’organisation