Actualités

Le Petit Français du Sud, la mode en bleu blanc rouge

Depuis sa création, la marque née dans le Var a misé sur la communication numérique et la vente en ligne. Et la crise sanitaire est venue valider cette stratégie.

MOTS-CLES:

C'est au début un pari entre amis qui débouche au cours de l'été 2016 sur le lancement d'une gamme de vêtements qui respirent les vacances dans le Sud et la décontraction à la française. On l'appellerait « Le Petit Français du Sud », clin d'œil au surnom dont Laurent Anot - créateur de la marque - avait hérité lorsqu'il travaillait en Italie.

Mais très vite, le Dracénois, commerçant gérant une boutique multimarques, s'est pris au jeu : « On a imaginé des modèles simples et décontractés de polos ou tee-shirts, pouvant être portés en toute occasion, aussi bien au boulot qu'à un apéro entre potes ou dans une soirée plus branchée », résume Laurent Anot. La collection s’est étoffée, avec des modèles vendus dans la boutique de Draguignan, Nice ou dans la boutique saisonnière ouverte à Tourtour. Dans la tendance « pop up store », Le Petit Français du Sud s'appuie également sur des points de vente éphémères, comme celui programmé à Cap 3000 dans l'agglo niçoise, ou via le partenariat qui lie la griffe à l’enseigne Monoprix. Sans oublier la vente en ligne sur le site de la marque. Malgré la cocarde qui les orne, les produits - made in Europe - ne sont pas tous fabriqués en France. « Mais c'est évidemment une ambition affichée à plus ou moins long terme, assure Laurent Anot. »

Fédérer une communauté digitale

Avec près de 6 000 fans sur les réseaux sociaux, la marque compte sur une présence fraîche et festive afin de développer sa communauté. En mettant aussi à contribution des « people » portant les habits siglés du petit cœur bleu blanc rouge, des acteurs Olivier Sitruk, Arthur Jugnot et Samuel Le Bihan à l'animatrice Karine Ferri en passant par le pilote Stéphane Peterhansel ou Stéphane Plaza ! Et Laurent Anot voit déjà plus loin, en imaginant une déclinaison sur des lignes de vêtements dédiées aux femmes et aux enfants, et pourquoi pas de la vaisselle, de la décoration, ou des produits art de vivre.

Consultez le site "le petit français du sud".

CCI à l'appui

Sensibilisé à l'importance cruciale du numérique et des réseaux sociaux dans le développement de sa marque, Laurent Anot a pu bénéficier du soutien de la CCI du Var afin de se former à la digitalisation et aux actions marketing, et ainsi booster son site de vente en ligne.