Actualités

Grand Prix de France, un accélérateur économique pour le Var

Alors que le Grand Prix de France 2019 vient tout juste de tirer sa révérence, les chiffres de l'édition 2018 font état de retombées économiques de 78 millions d'euros. Et cette dynamique s'est intensifiée en 2019.

MOTS-CLES:

Lors du Grand Prix de France 2018, le Grand Prix du "retour" après près de 30 ans d'absence dans le Var, des dizaines d'experts du cabinet Deloitte avaient mené des enquêtes et collecté de nombreuses données sur l'activité économique liée à l'événement. Avec un objectif simple : calculer de la manière la plus précise possible les retombées générées par cette manifestation majeure dans le monde du sport automobile mondial. Le premier enseignement est franchement positif : ces retombées sont supérieures aux projections effectuées en amont de la course, lors de la préparation du business plan. "Nous avions chiffré des retombées globales de 65 millions d'euros, explique Christian Estrosi, le président du Groupement d'intérêt public Grand Prix de France. Or, ces dernières se sont établies à 78 millions, soit 20 % de plus que nos prévisions les plus optimistes."

Retombées directes et indirectes

Pour calculer ces retombées, les experts du cabinet Deloitte ont pris en compte les dé- penses des visiteurs, français et étrangers, qui ne se seraient pas rendus dans la région s'il n'y avait pas eu de Grand Prix. Entre l'hébergement, la restauration, le transport et les diverses activités touristiques et de loisirs, ces dépenses se montent à 40 millions d'euros environ comprenant celles des spectateurs mais aussi des différentes écuries. L'organisation de l'événement est en elle-même un moteur d'activité économique : 5 millions d'euros découlent ainsi des aménagements réalisés et des nombreux prestataires mobilisés pour la réussite de ce Grand Prix. Enfin, les experts évaluent à 32 millions d'euros environ les retombées indirectes, celles liées aux sous-traitants et aux fournisseurs, mais aussi la consommation des ménages générée par les revenus liés à l'événement.

Le Grand Prix de France a permis par ailleurs de mener d'intéressantes opérations de promotion touristique auprès des visiteurs étrangers notamment, avec dans l'optique de leur exposer les atouts du département et de les inciter à revenir, hors période de Grand Prix. Dans le Top 6 des nationalités attirées par  la Formule 1 dans le Var, on trouve en tête les Britanniques, suivis des Hollandais, des Belges, des Allemands et des Italiens, puis des Américains.