Actualités

Esperluette, la brasserie varoise ouverte sur le monde

La petite brasserie artisanale d'Esparron a su s'ouvrir à l'export et trouver d'intéressants débouchés pour ses bières, notamment en Italie. Et elle voit déjà plus loin...

MOTS-CLES: # Europe

Implantée sur les hauteurs du Var, aux portes du Verdon, l'Esperluette est la plus ancienne brasserie artisanale du Var. Créée en 2007, elle a été reprise il y a un an par Nadzaro Corré, qui était auparavant… maître de chai dans une exploitation viticole. Le jeune brasseur, qui a pris ses quartiers dans les bâtiments de l'ancienne cave coopérative d'Esparron, mise sur la carte locale et les circuits courts. Ainsi, il met un point d'honneur à se fournir auprès d'agriculteurs du coin. Il a par ailleurs planté quelques pieds de houblon à Artignosc, et ses bières sont brassées avec de l'eau du Verdon.

Conquérir des marchés à l'export

Mais cette forte identité locale ne doit surtout pas l'empêcher de voir plus loin que les collines du haut Var : "J'ai été contacté par les services de la CCI pour participer au projet de market place Food and Wine, et à aller exposer en Italie, dans un salon dédié à la bière artisanale. Nous étions une cinquantaine d'exposants, et seulement trois Français. Pour l'entreprise, cela ne pouvait être que du plus, car tous les frais étaient pris en charge par la CCI : transport, hébergement, etc.". En plus des retombées commerciales immédiates, cette expérience permet à Nadzaro Corré de prendre conscience des opportunités qui pourraient se présenter pour ses produits sur des marchés internationaux. "Quand on est une petite structure comme la mienne, on se focalise naturellement sur les débouchés que l'on trouve juste à côté de chez soi. Alors qu'il y a en fait de formidables possibilités à l'export, sans que cela ne soit finalement plus contraignant".

Objectif 500 hectolitres en 2019

En 2018, la brasserie a sorti de ses cuves environ 200 hectolitres de bière. Et les objectifs 2019 prévoient de largement doubler ce volume avec un cap fixé sur 500 hectolitres. Une montée en puissance en termes de production qui est en accord avec les nouvelles ambitions de Nadzaro Corré, qui a pleinement pris goût au marché international : si l'Italie représente aujourd'hui son principal débouché à l'export, soit environ 5 % de ses ventes, des contacts sont en cours avec d'autres destinations beaucoup plus lointaines, parmi lesquelles la Chine et le Québec.

Food and Wine, outil de promotion pour les producteurs varois

L'ambition première du projet Food and Wine est d'accompagner les producteurs agro-alimentaires varois à l'export, en leur ouvrant les portes de salons locaux et internationaux. Une market place en ligne a été créée afin de leur permettre de présenter leurs produits et de bénéficier d'une exposition supplémentaire. La plateforme Food and Wine MarketPlace a été créée dans le cadre d’un appel à projet Interreg Marittimo 2014-2020 : il s'agit d'une pla- teforme numérique mettant en relation directe les producteurs agro-alimentaires d’excellence varois, corses et italiens et les distributeurs. Grâce à la mise en réseau, les producteurs locaux ont accès à un large carnet d'adresses d'épiceries fines, de petites, moyennes et grandes surfaces, et de grossistes qui peuvent être amenés à référencer leurs produits. Aujourd'hui, ce sont plus de 1 500 producteurs français et italiens qui sont présents sur la plateforme, des vins aux fromages de chèvre en passant par les huiles d'olive et les confitures… mais aussi les bières, à l'image de L'Esperluette, brassée dans le Verdon.