Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 82 000 entreprises du Var
0

Stéphane Gueydon : "La formation est au cœur du plan stratégique de la CCI du Var"

Suite à l'élection du président Basil Gertis en novembre 2021, la formation est un axe central du projet de mandature 2021-2026. Le point avec Stéphane Gueydon, directeur général de la CCI du Var.
Stéphane Gueydon - DG CCI Var
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mercredi 13 décembre 2023

Depuis deux ans, la CCI du Var engage d'importants moyens sur le volet formation ?
Oui, la formation est vraiment au cœur du plan stratégique de la CCI du Var pour cette mandature 2021-2026. C'est en effet une volonté forte du président d'être au plus près des besoins et des attentes des entreprises du département, que ce soit pour les formations initiales via l'alternance et l'apprentissage, ainsi qu'en termes de montée en compétences des salariés et des dirigeants. Par ailleurs, la commercialisation des offres de formation permet de générer du chiffre d'affaires, ce qui est indispensable dans le contexte de réduction des ressources fiscales des CCI.

 

Comment se manifeste cette volonté sur le terrain ?
La CCI du Var peut s'appuyer sur plusieurs établissements, parmi lesquels le lycée de la Tourrache, qui dispense des formations post-bac autour du design, avec les cursus DNMADE. Mais également Capforma, le centre de formation de la CCI du Var, qui propose des cursus en alternance autour de la comptabilité, du tourisme, de l'événementiel ou encore des métiers de l'immobilier. Capforma forme également des poseurs de fibre optique, une filière riche de débouchés dans le cadre du déploiement du haut débit pour tous.

 

La CCI du Var se tourne par ailleurs vers d'autres acteurs pour des formations en partenariat ?
Oui c'est par exemple le cas d'une formation autour des métiers liés à l'hydrogène, Hyvar, que nous avons mise en place en lien avec la société vauclusienne de transports Chabas, et l'entreprise Green GT, devenue H24 Project, qui prépare des véhicules notamment pour les 24 Heures du Mans. Cette formation est basée à Signes, au plus près des entreprises du secteur de l'hydrogène et des bancs d'essai, et permettra de faire émerger des talents dans ce secteur extrêmement porteur qu'est l'énergie hydrogène. Avec une dimension évolutive, car l'hydrogène est un secteur qui avance très vite, et dans lequel il faut en permanence adapter les compétences et donc les formations. Dans ce cadre, la CCI du Var s'est inscrite dans l'appel à manifestation d'intérêt "France 2030" lancé par le gouvernement pour développer des projets autour de la production d'hydrogène. Et pour continuer à évoquer les partenariats, la CCI du Var a construit une formation avec l'école de management IFAG pour former de futurs comptables à la Grande Tourrache.

 

Le site de la Grande Tourrache est au cœur de la stratégie formation de la CCI ?
Nous voulons développer cette stratégie dans une logique de campus. Dès 2024, nous allons lancer un "Campus de l'excellence" qui regroupera des locaux de formation, de l'hébergement, ainsi que des services d'accompagnement des entreprises. Cela viendra s'ajouter au bâtiment récemment rénové de l'École de la deuxième chance qui accueille des personnes en reconversion ou qui ont connu un parcours de vie heurté. Le reste du territoire varois n'est évidemment pas oublié, avec la montée en puissance de pôle formation sur Draguignan et Saint-Raphaël.

 

Avec également une dimension européenne ?
Bien sûr, les fonds européens et les programmes transnationaux comme Marittimo vont nous permettre de développer des formations innovantes et porteuses de débouchés et d'emplois, notamment autour de l'intelligence artificielle, de la réalité augmentée, ou encore de la cybersécurité.


Quel rôle jouent les ingénieurs commerciaux de la CCI du Var dans le développement de l'offre de formation ?
Ils sont bien évidemment au centre du dispositif, dans le sens où ils sont au quotidien au contact des entreprises et de leurs dirigeants. Grâce à leur connaissance fine des bassins économiques du département et des attentes des entrepreneurs, ils sont en première ligne pour les orienter sur les formations les plus adaptées à leurs besoins, et les accompagner sur les formalités administratives.