Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 70 000 entreprises du Var

Mini Green Power transforme les déchets verts en énergie

Mini Green Power propose des “mini centrales vertes” pour valoriser les déchets locaux destinés à l’enfouissement en énergie propre et rentable, utilisée localement.
  • #DÉVELOPPEMENT DURABLE
  • #ENVIRONNEMENT
  • mini_green
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Lundi 13 décembre 2021

    Basée à Hyères depuis ses débuts, Mini Green Power a dépassé le statut de la startup, mais affiche toujours un profil très agile. En proposant une technologie au cœur des problématiques actuelles : malgré le développement de l’éolien et du photovoltaïque, ces solutions ne peuvent pas assurer l’intégralité des objectifs de la France en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables. C'est ainsi que la création d’énergie par valorisation du bois, des déchets de biomasse et des résidus issus du tri sélectif constitue aujourd’hui une solution de plus en plus pertinente. Mini Green Power conçoit donc des petites centrales à des entreprises ou des collectivités, disposant localement de déchets de biomasse, déchets verts, ou déchets agricoles.

     

    L’installation des premières centrales sur la période 2017-2020 a généré 2 millions d'euros de chiffre d’affaires, et des négociations avancées sont en cours avec plusieurs prospects, que ce soit à La Réunion, dans le Vaucluse ou en Bretagne. Mini Green Power a par ailleurs obtenu en juillet 2021 une aide de l’ADEME de 4,2 millions d’euros, au titre du programme Investissement d’Avenir, afin de financer le développement de deux unités commerciales de valorisation énergétique de CSR (combustibles solides de récupération). Selon l’ADEME, le marché français des centrales biomasse va passer en 10 ans de 70 à 300 centrales par an. Mini Green Power vise 10 % de ce marché en 2030, soit un CA prévisionnel de 120 millions d'euros. Et espère décrocher dans le même temps 5 % du marché européen, estimé lui aussi à 300 centrales annuelles.

     

    www.minigreenpower.com